ViteVu

Aller au contenu

jeudi 18 juin 2009

ERWIN OLAF… POINT DE SUSPENSION

Après la monographie d’Erwin Olaf publiée chez Aperture fin 2008, le public attendait une première rétrospective française d’envergure pour conforter son engouement. C’est chose faite avec ses récentes séries aseptisées et sibyllines bien intégrées aux appartements raffinés de l’Institut Néerlandais jusqu’au 5 juillet. Marquant le sceau d’une rupture dans sa carrière de plasticien amorcée en 1988, elles assurent l’efficacité de son virage stylistique, où se cisèle une « chorégraphie des émotions », questionnant les sens au regard de l’apparence, le temps d’une pause…

Lire la suite...

mardi 9 juin 2009

Compte-rendu de l'Assemblée générale de la SFP 2009

L’An Deux Mille Neuf Et le mardi 19 mai 2009 à 18h

Les membres de l’Association Société française de photographie se sont réunis en Assemblée générale ordinaire en salle des Commissions de la Bibliothèque nationale de France, 58 rue Richelieu, 75002 Paris, sur convocation que leur en a faite Michel Poivert, président du Conseil d’administration, afin de délibérer de l’ordre du jour suivant :

1. Examen et approbation des comptes de l’exercice allant du 1er janvier au 31 décembre 2008.

2. Examen et approbation du budget prévisionnel de l’exercice 2009.

3. Approbation du rapport moral.

4. Renouvellement des mandats de Mmes Nathalie BOULOUCH, vice-présidente, Gaëlle MOREL, et Nathalie DOURY, membres sortants du Conseil d’administration, rééligibles, ratification de l’élection par le Conseil d’administration de Mlle Julie JONES.

5. Point d’information sur la situation du bâtiment Louvois.

6. Questions diverses.

L’Assemblée est présidée par M. Michel Poivert, président du Conseil d’administration. Le secrétariat de séance est assuré par Mlle Julie Jones, secrétaire générale. Sur proposition de M. Le Président, l’Assemblée désigne deux assesseurs : Mlle Carole Troufléau et Mlle Marie Gautier. L’Assemblée étant régulièrement constitutée, M. le Président ouvre la séance à 18h35.

Lire la suite...

jeudi 28 mai 2009

Cécile Hesse et Gaël Romier, entretien à la Maison européenne de la photographie le 3 juin (18h00)

Petite séance de rattrapage. Si vous n'étiez pas, comme moi, au Château des Adhémar, centre d'art contemporain de Montélimar cet hiver, vous ne connaissez pas Duchesse Vanille. Cécile Hesse et Gaël Romier viennent à notre rencontre avec armes et bagages. Un conseil avant de les rejoindre à l'auditorium de la MEP à 18h00 : un petit détour chez eux.

Lire la suite...

lundi 11 mai 2009

Parution du n°23 d'Études Photographiques. Nouvelle version bilingue français-anglais

image A l'occasion de la sortie de son n°23, la rédaction d' Études Photographiques est heureuse d'annoncer que le revue est désormais bilingue (français-anglais), s'élargissant ainsi à un lectorat international.
Offre spéciale : jusqu'au 31 juillet 2009, pour tout abonnement, le numéro de votre choix est offert !
Plus d'informations : chabert.sfp@free.fr










Lire la suite...

samedi 2 mai 2009

Leah Gordon à la MEP le 6 mai. Entretien avec Marion Duquerroy

Vous êtes cordialement invités au prochain entretien de la Société française de photographie le mercredi 6 mai 2009. Marion Duquerroy recevra Leah Gordon à 18h dans l'auditorium de la Maison européenne de la photographie.
Entrée libre, sans réservation
5-7 rue de Fourcy. 75004 Paris

image
©Leah Gordon, Juge.TDR

Leah Gordon, photographe et vidéaste britannique, concentre une grande partie de son travail sur les rites vaudous depuis son premier voyage en Haïti en 1994. Sur place, elle découvre le Carnaval de Jacmel, fête pendant laquelle les hommes déguisés en femmes ou créatures hybrides envahissent les rues de cette petite ville côtière, jouent un théâtre de l’absurde et content des histoires mythologiques et politiques. Dans cette frénésie, les fondements de la culture créole embrasent aussi bien leurs origines empruntes au carnaval médiéval européen qu’au vaudou clandestin. Diplômée du Polytechnic of Central London et récemment titulaire d’un MA en Photographic Studies, Leah Gordon a dédié ses premiers travaux à la société de classes britannique et aux post-colonial studies questionnant les notions de « genres », « classe » et « races ». Elle travaille en parallèle avec des associations caritives, la télévision, des revues d’art spécialisées et enseigne au College of Creative Arts. Elle aide aussi à la promotion des artistes haïtiens de Grand Rue et est l’auteur de The Book of Vodou, Charms and Rituals to Empower your Life (Quarto Books, London, 2000). Certains de ses clichés sont actuellement exposés dans le cadre de l’exposition Kreyol Factory à la Villette et à partir du 28 mai à la Galerie 64bis (Paris).



dimanche 26 avril 2009

L’ART PUISSANCE SECONDE D’ERIC RONDEPIERRE

© Éric Rondepierre - Duel (Parties communes) Ilfochrome sur aluminium, 100 x 133 cm 2005-07

Fusionnant les médiums (cinéma / photographie) et les temporalités, Eric Rondepierre peaufine, depuis les années 1990, un vaste chantier de dissection d’images les déplaçant d’un cadre à un autre selon le principe du remontage. Pour ceux qui n’auraient pas vu sa rétrospective berlinoise l’an passé, la Fondation Ecureuil (Toulouse) offre une séance de rattrapage, enrichie d’une toute nouvelle série (2008) que l’on a plaisir à découvrir jusqu’au 25 avril. Avec l’exposition « Images Lumière », le pari du commissaire Denis Riout était double : surenchérir dans la convocation du regard à 200 % sans esquiver l’unicité d’une approche chronologique. Challenge réussi.

Lire la suite...

dimanche 5 avril 2009

Marina Abramovic, IRRESISTIBLE

Marina ABRAMOVIC, Vittoria, Photographie couleur, 125 x 125 cm, Ed. 1/5 + 2 EA, 1997, courtesy Serge Le Borgne.

Préliminaire de l'exposition "Marina Abramovic" à venir au MOMA en 2010 ? Ou bien avant-goût de l'Institut des Arts de la Performance qui devrait ouvrir ses portes dans l'Hudson en 2012 ? La galerie Serge Le Borgne propose une exposition biographique sur une icône du Body Art. Mais il ne faut pas s'attendre à voir de performances en ces lieux. Seuls les nombreux témoignages photographiques des actions de Marina Abramovic, ainsi qu'une vidéo de 2005, l'Oignon, sont visibles.

Lire la suite...

jeudi 2 avril 2009

Les vidéo-mimodrames de Ghazel à la Maison Rouge

© Ghazel, extrait de "Me 2003-2008".

La vidéo est employée par Ghazel dans sa forme brève: efficace, elliptique aussi. Une figure muette, toujours la même, vient y performer une scène. Cette figure est celle de la femme traditionnelle iranienne. Ghazel s’approprie donc le stéréotype auquel elle a été assimilée après la révolution théocratique. Mais pas plus que sa mère qui a connu le temps de l’émancipation, elle ne confond le costume et l’esprit libre qu’il recouvre.

Lire la suite...

lundi 30 mars 2009

Edith Roux. Entretien avec Larisa Dransky 1er avril 09

Vous êtes cordialement invités au prochain entretien de la Société française de photographie le 1er avril 09. Larisa Dryansky recevra Edith Roux à 18h dans l'auditorium de la Maison européenne de la photographie.
Entrée libre, sans réservation
5-7 rue de Fourcy. 75004 Paris

image
©Edith Roux, Walled Out, 2005-2007.TDR

Comme l'indiquent les titres de ses séries - Dreamscape, Underscape, Euroland -, Edith Roux conçoit ses paysages urbains et périurbains à la façon de montages. Hybridant l'approche documentaire avec la technologie numérique, ses images traitent de la redéfinition de l'espace naturel dans le contexte contemporain. Ses récents travaux (photo et vidéo) se penchent plus spécifiquement sur le thème des gated communities et la société de surveillance. Les œuvres d'Edith Roux ont fait l'objet de plusieurs expositions et publications dont Dreamscape (texte de Paul Ardenne, Images en Manœuvres Éditions, 2004) et Euroland (textes de Guy Tortosa et Gilles Clément, Sujet / Objet Éditions, 2005).


lundi 23 mars 2009

Géant qui vient, à propos de la chaussure de Patrick Tosani

Patrick Tosani, #Moitié I, 2009, 240 X 540 cm, C. print, courtesy galerie C. Papillon, Paris.

Est-ce parce que l'époque fait de la chaussure un usage politique que celle de Patrick Tosani a fait sensation lors du salon Art Paris au Grand Palais ? Cette immense chaussure n’est pas tout à fait une image, ni tout à fait une sculpture. Quatre parties la constituent, blocs hauts de 2.40 mètres et long en tout de 5.40 mètres sur les bords desquels se retourne le tirage photographique sans interrompre la continuité des parties de l’image lorsqu’elles s’assemblent. Des objets-images qui s’inscrivent dans la filiation des derniers travaux de Tosani, des photographies montrant des structures sur lesquelles sont projetées des photographies et parmi lesquelles apparaissaient sous une forme fragmentée la chaussure (mais aussi un pieds nu formant arcade). Il ne s’agit plus ici de l’image d’une projection mais bien d’un objet photographique, une sorte de conciliation par adhérence de la structure et de la peau de l’image.

Lire la suite...

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 >