ViteVu

Aller au contenu

vendredi 22 août 2008

La photographie à la New York Public Library et l’exposition "Eminent Domain"

image Crée en 1980, avec pour mission de rassembler dans un seul et unique département l’ensemble colossal des images conservées dans les diverses sections de la New York Public Library, le département de photographies de la bibliothèque possède aujourd’hui environ 400.000 images, qui s’étendent chronologiquement des toutes premières années du medium jusqu’à nos jours.

Trésor de la photographie documentaire américaine, le département possède de nombreuses photographies relatant l’histoire de la ville de New York, en particulier de la première moitié du XXe siècle. On relève ainsi parmi les corpus les plus importants les photographies de Lewis Wickes Hine ou encore Berenice Abbott. En outre, le département est particulièrement riche des documents produits au sein des grands projets ou associations de photographes des années 1930 et 1940, tels que la Work Progress Administration, la Federal Art Project Administration, la Farm Security Adminitration, ainsi que les images de l’organisation progressiste de la Photo League. Enfin, le département n’a, en matière de photographies du XIXe siècle, rien à envier aux plus prestigieux musées. Ainsi peut-on consulter les vues architecturales et topographiques d’un Maxime Du Camp, Timothy O’Sullivan, William Henri Jackson ou encore Carleton E. Watkins.

L’année 2000 a vu le département de photographies entamer une nouvelle politique active d’acquisition de photographies des années 1950 à nos jours. Un don de Edwin A. Malloy a ainsi permis l’achat de quelques 26.000 clichés du photographe new-yorkais Dylan Stone documentant, building après building, la partie sud de l’île de Manhattan, située sous le quartier de Chinatown. En 2003, un legs de Leroy A. Moses, d’un montant de deux millions de dollars, a permis l’acquisition de nouvelles photographies contemporaines venant enrichir la collection du département. C’est grâce à ce dernier don que l’exposition "Eminent Domain: Contemporary Photography and the City" a été rendue possible.

Lire la suite...

jeudi 14 août 2008

Charleroi, une architecture au service de la photographie

On a rouvert un haut-fourneau à Charleroi, au sud de Bruxelles, à 2 heures de Paris. Le train qui vous y mène longe le complexe d’Arcelor-Mittal au ralenti, on colle le visage à la vitre pour tenter d’apercevoir les cimes des cheminées mais c’est la masse prodigieuse du ventre ouvert de ces usines qui fascine. Les Becher nous ont offerts ces motifs en noir et blanc comme on nous montre aujourd’hui les cathédrales gothiques, comme c’est dommage: tout est d’un rouge de rouille éclairé dans les parties obscures de puissants projecteurs. Du pur Rembrandt. Tout autant symptôme de l’époque, le musée de la photographie de Charleroi vient d’ouvrir un nouveau bâtiment (architecte Olivier Bastin) qui prolonge l’ancien couvent des Carmélites qui abrite les collections depuis vingt ans: à la brique sombre du couvent s’adossent désormais les façades d’aluminium subtilement plié et traité de reflets colorés. En moins d’un quart d’heure, vous faites à Charleroi l’expérience du lien indéfectible de l’image, de l’économie, de la religion et de l’architecture…

Lire la suite...