ViteVu

Aller au contenu

mardi 26 juin 2007

Correspondance oblique (2)

Chaque semaine Stan Amand envoie à Vitevu un message d'outre-atlantique.

La photographie d’après-guerre : identité et inspiration

Journée d’étude doctorale organisée le mercredi 27 juin par l’équipe d’accueil « Histoire culturelle et sociale de l’art » - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, en partenariat avec l’Association de Recherche sur l’Image Photographique (ARIP). Durant cette journée d’étude, nous analyserons les pratiques et usages photographiques après 1945. Si pendant les crises précédant la Seconde Guerre mondiale, l’artiste avait pu trouver son inspiration et sa raison d’être dans une forme d’engagement social et politique, son identité et sa place dans la société sont bouleversées à partir de 1945. La légitimité de ses principaux chevaux de bataille est mise à mal. Utopie, universalité, art politique, œuvre d’art totale et notion d’avant-garde même sont battus en brèche. De plus, les limites de son champ d’action et de diffusion s’élargissent considérablement avec l’ouverture et l’intensification des échanges internationaux.

Lire la suite...

lundi 25 juin 2007

Dix ans, déjà...

Il y avait un air d’été, bien que nous ne soyons que le 18 juin, pour accueillir quelque quatre-vingt fidèles lecteurs et contributeurs de la revue Etudes photographiques à l’Institut national d’histoire de l’art, sous la rotonde Colbert qui, il n’y a pas si longtemps, était le siège de la Société française de photographie.

Réunis pour fêter les dix ans d’Etudes photographiques (et son 20e numéro), nous avons tous été heureux d’entendre André Gunthert rappeler les péripéties des débuts d’une publication qui forme aujourd’hui l’emblème de l’activité scientifique de la SFP. Grâce à l’accueil de l’INHA et de notre mécène Neuflize Vie, le cocktail était d’une haute tenue et, pour qui appartient à la SFP depuis près de 15 ans, contrastait avec les "pots" amicaux de nos débuts. Quoi qu’il en soit, l’occasion de se retrouver, de saluer des "compagnons de route" et de fêter par la même occasion la nomination de Paul-Louis Roubert à l’université Paris 8 a formé un des bons moments de cette année. Le plaisir fut toutefois de courte durée puisque dès le lendemain, les membres du comité de rédaction recevaient sur leur messagerie les textes à examiner pour le prochain comité de rédaction: Thierry Gervais veille au bonheur de son lectorat!

lundi 18 juin 2007

Correspondance oblique (1)

Chaque semaine Stan Amand envoie à Vitevu un message d'outre-atlantique.


Les images publiques ont une histoire

Le numéro 20 d'Etudes photographiques est paru. Ci-dessous l'éditorial de cette livraison, datée de juin 2007.


Pour fêter dignement l'anniversaire des dix ans d'Études photographiques, ce volume propose de revisiter de fond en comble l'histoire de l'illustration photographique dans son rapport à l'actualité. La vulgate en la matière est bien connue, qui alimente toutes les histoires de la presse ou de la photographie depuis l'après-guerre : par ses vertus d'enregistrement exact, la photographie s'impose comme un outil indispensable de la restitution de l'information. Favorisée par l'invention de la simili-gravure à la fin du XIXe siècle, l'image devient une fidèle servante du journalisme. Les magazines comme Vu, Life ou Paris-Match installent définitivement la grammaire moderne du genre grâce au talent et au dévouement des photoreporters.

Régulièrement répétée, cette histoire de la rencontre de l'image d'enregistrement et d'une presse animée du seul souci de traduire le plus fidèlement les désordres du monde est une légende touchante. En rassemblant les meilleurs spécialistes d'un des domaines les plus vivants de la recherche, le colloque "La trame des images", organisé en octobre dernier à l'EHESS, a bousculé cette sage ordonnance. Il fallait réunir ces approches pour voir apparaître un diagnostic différent, qui esquisse à la fois une nouvelle chronologie, distingue de nouveaux points de repères, produit en un mot un nouveau récit.

Lire la suite...

mardi 12 juin 2007

« Madame… » Correspondance oblique : un projet de Stan Amand en direct sur ViteVu.

Stanislas Amand fait partie des tout premiers artistes avec lesquels la SFP a engagé une relation au milieu des années 1990. Un entretien dans le Bulletin en mai 1998, la publication en juin 2002 d’une monographie avec les éditions 779, Prose optique, puis un entretien public à la Maison européenne de la photographie en novembre, il nous tardait après cela de trouver une formule pour prolonger cette aventure. L’œuvre de Stan Amand ne se présente pas comme une suite régulière de projets ou d’images distribuées en ensembles figés, exposés ou édités régulièrement : photographe mais aussi urbaniste, l’artiste vit d’enseignement et de commandes et pratique, selon une tradition toute duchampienne, l’art en dilettante, c’est-à-dire fondamentalement.

Lire la suite...

lundi 11 juin 2007

Ebner & Reinartz en Vitrine



Conçue pour la Vitrine de la SFP, la présentation actuelle de Florian Ebner et Manuel Reinartz combine des photographies de leur série Projecteurs et leur film impompi (2006) et transforme ainsi l’espace de la vitrine en une scène.

Lire la suite...

mardi 5 juin 2007

De l'application des bases de données en histoire de la photographie. L'exemple de la collection Jacques-Henri Lartigue

La prochaine conférence du cycle organisé par la Société française de photographie sera donnée par Marianne Le Galliard, le mercredi 6 juin 2007, à 18h, à la Maison européenne de la photographie 5-7 rue de Fourcy 75004 Paris, métro Saint-Paul, entrée libre sans réservation.

Lire la suite...